Et si l'on parlait du Psaume 16 !

Je vos propose un forum,tout débutant en lien avec le blog,ceci afin de faciliter vos commentaires et vos interventions ! et pour commencer ,je vous propose un commentaire du Psaume 16 !
Vous pouvez vous inscrire,le forum en est à ses balbutiements! SOYEZ LES BIENVENUS !
un bouton traduction, en bas de page à droite

Et si l'on parlait du Psaume 16 !
Ce psaume du Roi David est aussi appelé Mictam ou Mictham, mot hébreu désignant ce qui est comparable à l'or le plus pur,c'est la définition que je retiens car quel mystère est plus profond que celui du Fils qui donne sa vie librement et la retrouve,fort de la puissance du Père manifesté en Lui, abaissé pour un temps, dans un corps d'homme.(autres traductions : Hymne ou Cantique)
Certains pensent aussi que ce psaume, ce sont les mots de David, décrivant sa relation avec son D.ieu. Bien sûr, David en est l’auteur, toutefois, selon ma lecture, je relis ce psaume et j'aperçois ce Seigneur, en larmes suppliant  ses apôtres de veiller cette nuit avec Lui, à  Gethsémané ! Celui dont l'épitre aux hébreux 5: 7-8 nous parle en ces mots : « C’est lui qui, dans les jours de sa chair, offrit à grands cris et avec larmes, des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort. Ayant été exaucé à cause de sa piété, il a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par ce qu’il a souffert. »
Reprenons l’ensemble du Psaume 16 :
1 Mitcam (cantique) de David. Garde-moi, ô Dieu ! car je me suis retiré vers toi.
Le Seigneur se retire dans le jardin de Gethsémané

2 J’ai dit à l’Éternel : Tu es le Seigneur, je n’ai point de bien au-dessus de toi.
IL renouvelle sa confiance et son union avec son Père, dans une soumission totale à sa volonté parfaite

3 C’est dans les saints, et dans les nobles âmes qui sont sur la terre, que je prends tout mon plaisir.
IL clame à nouveau son amour pour son peuple : Israël, l’assemblée des saints : les gentils et tous les peuples (les nobles âmes), l’Assemblée qui naitra après son ascension, « ceux qui lui ont été donnés ».

4 Les idoles des impies se multiplient, ils courent après d’autres dieux : je ne ferai pas leurs aspersions de sang, et leur nom ne passera point par ma bouche.
On se rappelle les mots du psalmiste : "le zèle de ta maison me dévore" et comment Jésus chasse les marchands du temple et refuse implicitement des sacrifices qui ne sont pas agréables à D .ieu, son Père

5 L’Éternel est mon héritage et ma portion ; c’est toi qui m’assures mon lot.
D’autres versions citent ; tu es ma part et mon calice ou bien tu es mon partage et  ma coupe, c’est en effet de cette coupe que Le Seigneur, doit boire, cette coupe dont il demandé qu’elle s’éloigne de Lui, mais le verset termine en disant c’est Toi  Ô D.ieu , qui décide de mon sort, Tu as voulu que je meurs pour les pécheurs,
 6 Ma possession m’est échue dans des lieux agréables, et un très bel héritage m’est échu
On retrouve à nouveau le psalmiste s’écriant :Il t’avait demandé la vie et tu lui as donne, même un prolongement de jours à toujours et à perpétuité.. Psaume 21

7 Je bénirai l’Éternel qui est mon conseil ; les nuits même mon cœur m’instruit au-dedans de moi.
Dans le jardin , le Seigneur prie son Père, dans cette nuit terrible où des grumeaux de sang tombaient de son front à terre, tant son agonie, fût terrible, tant sa tristesse est grande ,mais malgré cela les évangiles nous disent qu’Il prie ardemment son Pére, qu’Il avait cette habitude d’aller dans ce jardin de nuit pour prier, après la chaleur de la journée et les foules qui le suivaient. Rien ne nous dit que Satan le « tenta », même si je vous l’avais déjà précisé, tout commence par un jardin, celui d’Eden, tout se rétablit dans un autre Gethsémané=le pressoir à huile, tout finira dans les jardins du Ciel.

8 J’ai eu l’Éternel constamment présent devant moi ; puisqu’il est à ma droite, je ne serai point ébranlé.
Le Fils va aller vers son Père, à sa droite.. Et le Seigneur dans sa relation avec son Père est UN, et Il est la droite de D.ieu, c’est-à-dire sa puissance

9 C’est pourquoi mon cœur se réjouit, et mon âme chante de joie ; et ma chair même reposera en assurance.
10 Car tu n’abandonneras pas mon âme au Sépulcre ; tu ne permettras point que ton saint voie la corruption.
Détruisez ce temple et je le relèverai en  3 jours, avait averti le Seigneur, c’est le SAINT de D.ieu, son temple !

11 Tu me feras connaître le chemin de la vie ; il y a un rassasiement de joie devant ta face, et des délices à ta droite pour jamais.
Le dernier verset introduit vers le millénium, et la domination de Christ pour toujours, et la destruction du dernier ennemi, la mort, qui inaugurera le chemin de la VIE.

le 2 avril 2017  ©éternelmonBerger